Soutenance de thèse de Clément Roques (Géosciences Rennes)



thesard.jpg

Le vendredi 22 novembre 2013 à 14:00, dans la salle de conférence de l'OSUR (RDC Bât 14B, campus de Beaulieu), Clément Roques soutient sa thèse intitulée

Le vendredi 22 novembre 2013 à 14:00, dans la salle de conférence de l'OSUR (RDC Bât 14B, campus de Beaulieu), Clément Roques soutient sa thèse intitulée

Hydrogéologie des zones de faille du socle cristallin : implications en terme de ressources en eau pour le Massif Armoricain


Jury :
Frédéric HUNEAU -Professeur à l’Université de Corse / Rapporteur
Guillaume FAVREAU - Chargé de recherche IRD / Rapporteur
Maria-Clara CASTRO - Professor, University of Michigan / Examinatrice
Thomas BURBEY- Associate Professor, Virginia State University /Examinateur
Philippe DAVY - Directeur de recherche CNRS, OSUR / Examinateur
Olivier BOUR - Professeur à l’Université de Rennes 1 / Directeur de thèse
Luc AQUILINA - Professeur à l’Université de Rennes 1 / Directeur de thèse
Benoit DEWANDEL - Chargé de recherche BRGM / Co-directeur de thèse

Ce travail de thèse a été réalisé dans le cadre du projet CASPAR - Caractérisation des Aquifères Semi-Profonds du socle ARmoricain (projet CPER 10-07f – Environnement durable) et a été encadré par Olivier BOUR et Luc AQUILINA (Université Rennes 1), et co-encadré par Benoît DEWANDEL (BRGM).

Résumé :
Les régions de socle cristallin sont réputées pour leurs ressources en eaux souterraines modestes. Pourtant, dans certaines régions du globe, elles peuvent constituer une ressource vitale pour leur population. La valorisation des eaux souterraines dans ces régions est classiquement limitée aux formations altérées et fracturées de sub-surface, principalement dans les 50 premiers mètres de profondeur. De récentes études ont révélé la présence de ressources souterraines importantes, au-delà des horizons superficiels, associées à des systèmes perméables profonds. Cependant les caractéristiques hydrogéologiques de ces structures sont souvent mal maîtrisées.

Afin de mieux contraindre ces systèmes, ce travail de thèse s’articule autour i) d’une approche expérimentale de terrain appliquée sur le site de Saint-Brice en Coglès (Ille-et-Vilaine) et ii) d’une étude synthétique des ressources « exceptionnellement productives » à l’échelle du Massif Armoricain. Sur le site expérimental de Saint-Brice en Coglès, une structure perméable profonde a été identifiée, pouvant assurer un débit d’exploitation conséquent. Le fonctionnement de cet aquifère profond a été décrit à l’aide d’une approche hydrodynamique et hydrogéochimique, appliquée en régime naturel et lors d’un essai de pompage longue durée. Cette ressource en eau est associée à un système de failles perméables assurant des capacités de drainage des réservoirs de stockage adjacents. Les réservoirs de stockage superficiels et bordiers aux zones de faille assurent l'alimentation en eau du réseau de fractures principal. Cette capacité de drainage est principalement dépendante de la géométrie du plan de faille et de ces propriétés hydrodynamiques. La généralisation de ces résultats est discutée au travers d’une comparaison avec d’autres sites productifs dans le Massif Armoricain. Cette étude permet d'établir une conceptualisation des systèmes de faille, tant d'un point de vue de la physique des écoulements que des processus géochimiques en jeu. Elle apporte également des pistes de réflexions pour la gestion et la protection de telles ressources en eau.


Contact : Clément Roques (Géosciences Rennes)




0 Commentaires