Soutenance de thèse de Elisa Marivin (LPGP)


 AHLeGall    03/10/2014 : 21:06

thesard.jpg

Le vendredi 3 octobre 2014 à 10h00, à Agrocampus Rennes (amphithéâtre Moule, Batiment 11, Agrocampus-Ouest centre de Rennes, 65 rue de St Brieuc), Elisa Marivin soutient sa thèse intitulée

Le vendredi 3 octobre 2014 à 10h00, à Agrocampus Rennes (amphithéâtre Moule, Batiment 11, Agrocampus-Ouest centre de Rennes, 65 rue de St Brieuc), Elisa Marivin soutient sa thèse intitulée

Développement de modèles d'analyse de fonction de gènes in vitro pour l'étude de la Shbgb chez la truite arc-en-ciel

Résumé :
La connaissance des régulations de la différenciation sexuelle et de l’ovogénèse des poissons est un enjeu majeur en aquaculture. Un des points communs de ces deux étapes est la régulation liée à la synthèse et l’activité des stéroïdes, notamment celles des œstrogènes.

Shbg est une protéine de liaison aux stéroïdes sexuels dont les principales fonctions seraient la protection des stéroïdes, leur transport et la médiation du signal stéroïdien. Deux paralogues ont été identifiés chez la truite arc-en-ciel, Oncorhynchus mykiss, Shbga principalement exprimée par le foie et sécrétée dans le sang, et Shbgb exprimée par les cellules de la granulosa au sein de l’ovaire.

Au cours de ce travail de thèse, la plus grande spécificité de liaison de l’œstradiol et de la testostérone par la Shbgb recombinante a été confirmée. L’expression de shbgb dans les granulosa et son lien avec l’aromatase gonadique à des étapes précoces de la gonadogenèse ont été montrés. Shbgb a une action de protection de la testostérone vis-à-vis de son aromatisation ce qui pourrait participer au maintien de hauts niveaux de testostérone chez la femelle de salmonidé.

Afin d’étudier les fonctions et régulations de Shbgb, des cultures primaires de cellules de la granulosa ont été mises en place. La régulation de l’expression de shbgb parait évoluer au cours de l’ovogenèse et il serait utile d’évaluer finement l’implication des stéroïdes sexuels.

Enfin, plusieurs méthodes de transfection de ces cellules, cultivées à 12°C, ont été essayées. L’électroporation est nettement plus efficace que les transfections chimiques. Cependant, elle s’avère délétère pour les capacités stéroidogènes des cellules. Ces résultats doivent permettre d’aider les choix méthodologiques de transfection de cellules primaires de poisson et montrent l’importance d’analyser de manière approfondie leurs effets secondaires.

>>> En savoir plus


Contact : Agnès Girard (LPGP)
(LPGB : laboratoire de physiologie et génomique des poissons, associé à l'OSUR)