Soutenance de thèse de Jean-Baptiste Barreau (CReAAH)


 AHLeGall    10/07/2017 : 21:55

thesard.jpg

Le lundi 10 juillet 2017 à 14:00, salle Michel Métivier (IRISA - Campus de Beaulieu - bât 12), Jean-Baptiste Barreau soutient sa thèse intitulée "Techniques de production, d'exploration et d'analyse d'environnements archéologiques virtuels"

Le lundi 10 juillet 2017 à 14:00, salle Michel Métivier (IRISA - Campus de Beaulieu - bât 12), Jean-Baptiste Barreau soutient sa thèse intitulée "Techniques de production, d'exploration et d'analyse d'environnements archéologiques virtuels"

Devant le jury composé de :

  • Jean-Louis Pazat: Professeur à l’INSA de Rennes / Président
  • Nadine Couture: Professeur à l’ESTIA / Rapporteure
  • Pascal Guitton: Professeur à l’Université Bordeaux I / Rapporteur
  • Guillaume Moreau: Professeur à l’École Centrale de Nantes / Examinateur
  • François Giligny: Professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne / Examinateur
  • Réginald Auger: Professeur à l’Université Laval / Examinateur
  • Bruno Arnaldi: Professeur à l’INSA de Rennes / Directeur de thèse
  • Valérie Gouranton: Maître de conférences à l’INSA de Rennes / Encadrante de thèse



Résumé
Si les possibilités de numérisation 3D de la présente réalité d'un site archéologique par le biais des dernières  techniques d'acquisition 3D (photogrammétrie/scan laser) aident à la compréhension de son fonctionnement, elles peuvent aussi permettre de véritables hypothèses de reconstitutions de celui-ci tel qu'il a pu l'être à une époque donnée. Les besoins de la communauté archéologique concernant ces restitutions de structures ou d'environnements sont en effet considérables car, au-delà d'un intérêt évident en termes de valorisation du patrimoine, celles-ci permettent de véritablement mieux appréhender leurs fonctionnements et les sociétés qui les ont occupés. C'est partant de ce contexte que le premier objectif de cette thèse a été d'opérer, traiter et analyser différents niveaux de production d'environnements archéologiques 3D pour la recherche archéologique. Le second objectif a concerné la conception et la mise en place de méthodes d'interactions et de simulations immersives pour que les archéologues puissent démontrer certaines hypothèses, notamment en travaillant sur la perception d'indices visuels pertinents.

Contact OSUR :
Jean-Baptiste Barreau / @




0 Commentaires