Soutenance de thèse de Jérôme Leroux (Géosciences Rennes)



thesard.jpg

Le jeudi 19 décembre 2013 à 14h30, dans la salle de conférence de l'OSUR (RDC Bât 14B, campus de Beaulieu), Jérôme Leroux soutient sa thèse intitulée

Le jeudi 19 décembre 2013 à 14h30, dans la salle de conférence de l'OSUR (RDC Bât 14B, campus de Beaulieu), Jérôme Leroux soutient sa thèse intitulée

Chenaux tidaux et dynamique des prés-salés en régime méga-tidal : approche multi-temporelle du siècle à l’événement de marée


Jury :
- Bernadette TESSIER (Rapporteur) Directeur de recherche, UMR MC2 Caen
- François METIVIER (Rapporteur) Professeur, IPGP- Univ Paris 7
- Romaric VERNEY (Examinateur) Chercheur, IFREMER Brest
- Thomas DEWEZ (Examinateur) Ingénieur BRGM, Orléans
- François GUILLOCHEAU (Examinateur) Professeur, Université Rennes 1
- Dimitri LAGUE (Directeur) Chargé de recherche, CNRS, Université Rennes 1
- Philippe DAVY (Co-Directeur) Directeur de recherche, CNRS, Université Rennes 1
- Bruno GOFFE (Co-Directeur) Directeur de recherche, CNRS, CEREGE


Résumé :
Les prés-salés sont des interfaces complexes entre le milieu continental et maritime d’une grande importance environnementale. En contexte de changement climatique, ces zones vulnérables font maintenant l’objet d’une attention particulière. Cette étude porte sur la mesure et la compréhension de la dynamique des prés-salés soumis à un régime méga-tidal (marnage supérieur à 10 m), à travers l’étude de deux estuaires des côtes du Nord-Ouest de la France : l’estuaire du Couesnon en baie du Mont-Saint-Michel (MSM) et l’estuaire de la Somme. L'originalité de l'approche est de considérer une très large gamme d'échelles temporelles, depuis l'échelle séculaire jusqu'à l'événement de marée.

A l'échelle séculaire, la mesure de l'évolution de la surface des prés salés en Baie de Somme, à partir de documents historiques et de photos aériennes, montre une évolution étonnamment similaire à celle de l'estuaire du Couesnon depuis la canalisation de la partie terminale de ces rivières au milieu du XIXème siècle. Après une phase de développement rapide des prés salés, une réduction concomitante des taux de croissance est observée dans les deux estuaires au début du XXème siècle. Nous proposons que l’augmentation du niveau marin à cette période soit responsable de cette réduction de croissance des prés-salés. L’analyse pluriannuelle des surfaces en baie de Somme met en évidence des périodes d’érosion des prés-salés résultant de la migration des chenaux tidaux à la frontière des prés-salés.

Une étude sur 3 ans en baie du MSM a permis de caractériser le fonctionnement d’un chenal tidal sinueux en frontière des prés salés, grâce à des mesures topographiques inédites réalisées avec un Lidar terrestre haute résolution, combinées à des mesures hydro-sédimentaires. Des relevés journaliers durant les marées d’équinoxe de Septembre et de Mars ont mis en évidence une relation très non-linéaire entre érosion des berges et hauteur de marée. Cette relation est régie principalement par une forte augmentation des vitesses du courant lors du jusant. L'étude des taux d’accrétion dans la partie interne du méandre tidal a révélé l’importance de la présence de la végétation pionnière. Des lois empiriques de sédimentation et d’érosion en fonction de la hauteur de marée sont proposées. Il est montré que 6 % des marées les plus hautes de l'année sont responsables de 90 % de l’érosion des prés-salés par migration du chenal, alors que la sédimentation est dominée par les marées les plus fréquentes.

Ces travaux mettent en évidence le rôle fondamental de la divagation des chenaux en marge des prés salés méga-tidaux. Leur dynamique est contrôlée principalement par les marées les plus importantes, dont la fréquence est régit par des cycles nodaux de 4,4 à 18,6 ans. Les données topographiques et hydro-sédimentaires inédites acquises durant ce travail de thèse fournissent des contraintes fortes pour le développement de modèle d'évolution des prés salés en contexte méga-tidal.


Contact : @"+"@"+"";self.close();' onmouseover='window.status="mai"+"lto:"+"@"+"@"+""; return true;' onmouseout='window.status="";return true;'>Jérôme Leroux (Géosciences Rennes)