Soutenance de thèse de José Antonio Linares Catela (CReAAH, / Université de Huelva, Espagne)


 AHLeGall    18/12/2017 : 22:55

thesard.jpg

Le lundi 18 décembre 2017 à 10:00, Aula de Grados, Facultad de Humanidades (Campus de El Carmen, Universidad de Huelva),José Antonio Linares Catela soutient sa thèse intitulée "El megalitismo en el sur de la Península Ibérica.

Le lundi 18 décembre 2017 à 10:00, Aula de Grados, Facultad de Humanidades (Campus de El Carmen, Universidad de Huelva),José Antonio Linares Catela soutient sa thèse intitulée "El megalitismo en el sur de la Península Ibérica. Arquitectura, construcción y usos de los monumentos del área de Huelva, Andalucía occidental"

Devant le jury composé de :

Primitiva Bueno Ramírez / Professeur d’Université (Catedrática), Universidad de Alcalá de Henares /  examinatrice
Ramón Fábregas Valcarce / Professeur d’Université (Catedrático), Universidad de Santiago de Compostela  / rapporteur
Vincent Ard / Chargé de Recherche CNRS, UMR5608 / examinateur
António Faustino Carvalho / Professeur Auxiliaire, Universidade do Algarve / examinateur
Ana Catarina Sousa / Professeur d’Université, Universidade de Lisboa / examinateur



Résumé

La région de Huelva se démarque par la grande variabilité architecturale et par la singularité des monuments mégalithiques. L’étude de la region permet d'établir une séquence architecturale et une temporalité du Néolithique Récent jusqu’à l'Ancien Âge de Bronze. Pour cela, la recherche se concentre sur l'étude de trois domaines de monuments: l'architecture, la construction et les usages (funéraires, rituels et territoriaux). L'identification et la caractérisation des projets architecturaux des sites analysés (Los Llanetes et El Seminario) a été réalisée à travers une méthodologie orientée vers la connaissance des chantiers de construction, des architectures et des diachronies. La séquence architecturale de l'Andalousie occidentale comprend une temporalité du début du IVème au début du IIème millénaire av. n.è. Au cours de cette chronologie, plusieurs modèles de monuments et de rituels funéraires ont été érigés avec une variété de techniques constructives, représentant l'existence de styles régionaux ou de spécialisations locales selon les différents groupes sociaux. A titre de synthèse, la séquence régionale met en évidence:
La construction des premiers dolmens au début du IVème millénaire cal. av. n.è, en témoignent les monuments à chambre ovale-allongée de Los Llanetes. Dans le sud de la péninsule, c. 3800 cal av. n., fait irruption le collectivisme funéraire comme un rituel de la mort, en développant des sépultures en dolmens à chambres simples, des tombes proto-mégalithiques ou des grottes sepulcrales.
La formation des dolmens à chambre-allongée, de deux manières: a) des modèles ex novo; b) par des réaménagements et des transformations de monuments anciens. Des caractéristiques et des formules architecturales similaires pourraient être présentées dans les «allées couvertes» d'Andalousie, construites pendant les siècles centraux et la seconde moitié du IVème millénaire av. n.è.
Les dolmens à chambres doubles et multiples (El Pozuelo, Mesa de Las Huecas, Los Gabrieles, etc.) ont dû présenter des processus de transformation équivalents, étant des modèles uniques, particuliers et exclusifs de la region de Huelva.
Dans les différents monuments dolmeniques, des projets de monumentalisation ont été réalisés et des structures ont été aménagées dans les atriums et les espaces extérieurs selon les nouveaux usages rituels de l'Àge du Cuivre, en plus de l'intégration d'autres constructions funéraires (tholoi) dans les monuments tumulaires.
La mise en place et la consolidation de trois modèles de monuments funéraires à l'Âge du Cuivre: les hypogées, les hypogées mixtes et les tholoi, comme en montré la séquence diachronique des sépultures collectives d'El Seminario. Ces tombes partagent des éléments spatiaux et des gestes funéraires communs.
L'existence d'autres formes de monumentalité de l'Âge du Bronze Ancien, à la suite de la réappropriation des espaces ancestraux: 1) les enceintes de terrasses du groupe de Los Llanetes; 2) le monumentalisme funéraire du El Seminario, intégrant des tombes individuelles dans les sépultures chalcolithiques.
Réutilisation dans diverses phases de l'Âge du Bronze et dans plusieurs périodes historiques.



Contact OSUR :
José Antonio Linares Catela (CReAAH, / Université de Huelva, Espagne)/ @




0 Commentaires