Soutenance de thèse de Luc Burté (Géosciences Rennes)


 AHLeGall    20/06/2018 : 21:55

thesard.jpg

Le mercredi 20 juin 2018 à 14:30, salle de conf OSUR (Bât.14B, Campus de Beaulieu, Université de Rennes 1), Luc Burté soutient sa thèse intitulée "Étude des risques de colmatage et optimisation des processus de traitement des doublets géothermiques superficiels"

Le mercredi 20 juin 2018 à 14:30, salle de conf OSUR (Bât.14B, Campus de Beaulieu, Université de Rennes 1), Luc Burté soutient sa thèse intitulée "Étude des risques de colmatage et optimisation des processus de traitement des doublets géothermiques superficiels"

Devant le jury composé de :

- Alain DASSARGUES Professeur à l’Université de Liège (Belgique) / rapporteur

- Jasmin RAYMOND Professeur à l’INRS (Québec, Canada) / rapporteur

- Olivier ATTEIA Professeur à l’ENSEGID, Bordeaux / examinateur

- Olivier BOUR Professeur à l’Université de Rennes 1 / examinateur

- Catherine BARANGER Directrice de projet à Antea Group France / examinateur

- François SABATIER Directeur technique à Antea Group France / examinateur

- Tanguy LE BORGNE Physicien, Université de Rennes 1 / co-directeur de thèse 

- Luc AQUILINA Professeur, Université de Rennes 1 / directeur de thèse

Résumé

Les doublets géothermiques sur aquifères superficiels jouent un rôle important en France pour le chauffage, le rafraichissement et la production d’eau chaude sanitaire des bâtiments. La pérennité de ces installations est cependant conditionnée par la possibilité de pouvoir garantir dans le temps la production puis la réinjection de l’eau souterraine. Le colmatage de la boucle géothermale est un problème majeur qui affecte de nombreuses installations sur l’ensemble du territoire français et remet en cause leur viabilité technico-économique. La compréhension et la prédiction de ce phénomène nécessite de nouveaux moyens de caractérisation et de modélisation des processus biogéochimiques couplés au fonctionnement des boucles géothermales dans des environnements de subsurface hétérogènes. Cette thèse a ainsi fait l’objet d’une nouvelle collaboration entre le laboratoire Géosciences Rennes et l’entreprise Antea group pour identifier les mécanismes à l’origine de ces phénomènes de colmatage et d’en caractériser les paramètres influents dans le but de construire un outil d’analyse des risques permettant l’anticipation de ces processus de colmatage.


Contact OSUR :
Luc Burté (Geosciences Rennes) / @




0 Commentaires