Soutenance de thèse de Paul Bessin (Géosciences Rennes)


 AHLeGall    05/12/2014 : 22:17

thesard.jpg

Le vendredi 5 décembre 2014 à 10:00, en salle de conf de l'OSUR (RDC bât.14B, campus de Beaulieu, Université de Rennes 1), Paul Bessin soutient sa thèse intitulée

Le vendredi 5 décembre 2014 à 10:00, en salle de conf de l'OSUR (RDC bât.14B, campus de Beaulieu, Université de Rennes 1), Paul Bessin soutient sa thèse intitulée

Evolution géomorphologique du Massif armoricain depuis 200 Ma : approche Terre-Mer


Jury :
Jean BRAUN (Rapporteur), Professeur, Université Joseph Fourier-Grenoble
Jocelyn BARBARAND (Rapporteur), Professeur, Université Paris Sud
Yanni GUNNELL (Examinateur), Professeur, Université Lyon 2
Olivier DAUTEUIL (Examinateur), Directeur de Recherche-CNRS, Géosciences Rennes
Catherine TRUFFERT (Examinatrice), Directrice de la Recherche, BRGM
François GUILLOCHEAU (Directeur de Thèse), Professeur, Université de Rennes 1
Jean-Michel SCHROËTTER (Invité), Dr. en Géologie, BRGM Bretagne, Rennes
Hugues BAUER (Invité), Dr. en Géologie, BRGM, Orléans


Résumé :
Le Massif armoricain est un domaine de socle cadomo-varisque ouest-européen de faible altitude (maximum 400m), caractérisé par des surfaces d'aplanissement, dont l'évolution géologique et géomorphologique mésozoïque et cénozoïque est débattue. L'objectif de cette étude est de reconstituer la croissance du relief de ce massif. Une analyse géomorphologique, à terre et à mer, des surfaces d'aplanissement à été réalisée. Celle-ci est basée sur leur (i) cartographie, (i) chronologie relative, (iii) relations avec les profils d'altération et (iv) datation au moyen des dépôts sédimentaires datés les fossilisant. Six surfaces d'aplanissement ont été identifiées et datées et la plupart sont exhumées. Elles sont d'âge anté-Jurassique inférieur (PS1 à PS3), anté-Jurassique moyen (PS4), ante-Crétacé inférieur (PS5) et Paléocène (PS6). Au moins deux phases d'enfouissement/exhumation ont été identifiées : (1) un enfouissement au cours du Jurassique suivi d'une exhumation au Crétacé inférieur et (2) un enfouissement au Crétacé supérieur suivi d'une dénudation du Crétacé terminal à l'Éocène inférieur. La première période d'exhumation est probablement reliée à l'initiation puis l'ouverture du rift entre les paques Ibérie et Eurasie (Golfe de Gascogne) et la seconde à la convergence entre ces deux plaques. Enfin, les mouvements verticaux cénozoïque du massif ont été quantifiés à partir (i) de la position des sédiments marins datés et de milieu de sédimentation connus et (ii) des paléoniveaux marins respectifs de ces dépôts déduits de différentes chartes eustatiques. Ces travaux mettent en évidence (i) une surrection au Paléocène, (ii) une susidence à l'Éocène supérieur et (iii) la surrection déjà caractérisée au Pléistocène.

Abstract:
The Armoricain massif is a west-european Cadomo-variscan domain of low altitude (maximum 400 m), characterized by planation surfaces, whose Mesozoic and Cenozoic geological and geomorphological evolution is still debated. The purpose of this study is to retrace the growth of this relief. A geomorphological analysis of the planation surfaces was performed on land and at sea. It is based on their (i) mapping, (ii) relative chronology, (iii) relationships with weathering mantles and (iv) dating using dated sediments that seal those them. Six stepped planation surfaces have been identified and mapped and most of them are exhumed. They are pre-early Jurassic (PS1 to PS3), pre-middle Jurassic (PS4), pre-late Cretaceous (PS5) and Paleocene (PS6). At least two phases of burial and exhumation have been identified: (1) burial in Jurassic time followed by denudation during the early Cretaceous and (2) burial in late Cretaceous time followed dy denudation during the latest Cretaceous to early Eocene. The first period of exhumation is probably related to the initiation and break-up of the rift between Iberia and Eurasia (Bay of Biscay) and the second to the convergence betwenn these two plates. At last, Cenozoic vertical movements of the massif have been quantified from (i) position of dated marine sediments of known depositional environment and (ii) their respective paleo-sea levels deduced from different eustatic charts. This work highlights (i) Paleocene uplift, (ii) late Eocene subsidence and (iii) the already characterized Pleistocene uplift.

Contact : Paul Bessin (Géosciences Rennes)