Soutenance de thèse de Solen Le Clec'h (LETG-Rennes-COSTEL)



thesard.jpg

Le jeudi 20 octobre 2016 à 14:00, en salle des thèses (Bâtiment P, Université de Rennes 2), Solen Le Clec'h soutient sa thèse intitulée "Spatialisation des services écosystémiques en contexte de front pionnier amazonien.

Le jeudi 20 octobre 2016 à 14:00, en salle des thèses (Bâtiment P, Université de Rennes 2), Solen Le Clec'h soutient sa thèse intitulée "Spatialisation des services écosystémiques en contexte de front pionnier amazonien. Analyse critique d'un outil de gestion environnementale"

Devant le jury composé de :

Lilian Blanc, Directeur de recherche, CIRAD – Rapporteur
Thierry Joliveau, Professeur, Université de Saint Etienne--Rapporteur
Nicolas Dendoncker, Université de Namur --Examinateur
Sander Jacobs, Chargé de recherche, Institut de Recherche pour la Nature et la Forêt (INBO) --Examinateur
Matthieu Noucher, Chargé de recherche, CNRS --Examinateur
Neli Ap. de Mello-Théry, Professeur, Universidade de São Paulo (USP) --Co-directrice de thèse
Johan Oszwald, Maître de conférence habilité, Université Rennes 2 --Directeur de thèse

 

Résumé

Pour mettre en œuvre les services écosystémiques, notion clé de la gestion environnementale, de plus en plus d’acteurs se tournent vers la quantification et la spatialisation. Par sa dimension opérationnelle qui semble être naturelle pour beaucoup d'acteurs, la cartographie des services écosystémiques est souvent considérée comme un outil déjà opérant et neutre. Or, la représentation cartographique implique des choix qui ne sont pas neutres. En soulevant des doutes et des limitations techniques, qui reflètent bien souvent des failles de la notion, la cartographie peut aussi être considérée comme une manière d'analyser de façon critique la notion. Cette thèse vise ainsi à étudier l’outil cartographique appliqué aux services écosystémiques afin de comprendre son apport potentiel pour la gestion environnementale. Pour ce faire, elle analyse de manière critique la dimension méthodologique de la notion de services écosystémiques et de sa cartographie. En outre, elle cherche à favoriser la compréhension des liens entre pratiques anthropiques et l'état du milieu naturel, notamment en déterminant les facteurs de contrôle qui permettent de quantifier les services. Cette thèse s’appuie sur le cas des espaces de déforestation en Amazonie brésilienne où les modifications paysagères sont rapides et récentes. A partir d’images satellites à haute et moyenne résolution spatiale et de relevés terrain, des méthodes statistiques sont appliquées afin de cartographier un ou plusieurs indicateurs de services. Les résultats obtenus permettent de comprendre la répartition et la structuration spatiale de ces indicateurs, en relation avec l'appropriation de l'espace par les exploitants agricoles et avec les éléments structurels du territoire. Ils soulignent également les limitations et les enjeux sous-jacents à la notion de services écosystémiques et son impact sur leur mise en application.

Mots clés :
Services écosystémiques, déforestation, gestion environnementale, cartographie, statistiques, télédétection, front pionnier, Amazonie brésilienne


Contact OSUR

Solen Le Clec'h (LETG-Rennes-COSTEL)