Soutenance de thèse d’Elisa Delecourt (BAGAP)


 AHLeGall    25/04/2018 : 21:55

thesard.jpg

Le mercredi 25 avril 2018 à 14:00, à Agrocampus Ouest (bât.

Le mercredi 25 avril 2018 à 14:00, à Agrocampus Ouest (bât. Linné (4) 4è étage), Elisa Delecourt soutient sa thèse intitulée "Prise en compte du travail dans les changements de pratiques : Outils et informations pour l'accompagnement des agriculteurs"

Afin de réduire les pollutions agricoles, les agriculteurs sont invités à faire évoluer leurs pratiques. Mais ces évolutions peuvent générer des changements d'organisation et de temps de travail, qu'ils invoquent pour expliquer leur difficulté à changer. Pourtant, les recherches agronomiques sur la prise en considération du travail dans l'accompagnement des dynamiques de changement restent peu nombreuses. Elles ont essentiellement porté sur la gestion des pointes de travail, via l'étude des variations de l'organisation du travail, en considérant des contraintes pédoclimatiques. Cependant, les besoins des agriculteurs en informations sur le travail pour mener à bien un processus de changement vers de pratiques plus agroécologiques restent peu connus. C'est pourquoi cette thèse a pour objectif d'étudier les changements du travail générés par l'introduction de nouvelles pratiques culturales plus respectueuses de l'environnement, et de préciser la nature des informations sur le travail dont ont besoin les agriculteurs, pour identifier des outils d'accompagnement à concevoir. L'enjeu est de faciliter les transitions agroécologiques des agriculteurs.

Pour atteindre cet objectif, nous avons déployé une démarche en deux étapes, associant un diagnostic des situations d'usages et des ateliers de conception.

Le diagnostic a porté sur les manières dont les conseillers agricoles et les agriculteurs prennent en compte le travail dans le changement. Le premier volet du diagnostic a visé à identifier ce qu'apporte aux agriculteurs l'usage d'outils de simulations du travail existants, afin de déterminer quelles étaient leurs potentialités pour accompagner des agriculteurs dans le changement de pratiques. Nous avons étudié les usages de 7 outils pour identifier les réponses qu'ils fournissent et avons observé 7 réunions d'accompagnement de 58 agriculteurs pour relever leurs questionnements sur les changements du travail. Nous avons montré que l'utilisation de ces outils en prestation individuelle est inadaptée, car trop longue et couteuse, et que les informations fournies ne répondent que très partiellement aux besoins des agriculteurs. Sur la base de ce constat, le second volet du diagnostic a visé à mieux connaitre ces besoins. Nous avons enquêté 16 agriculteurs sur leur trajectoire de changement de pratiques. Leur analyse qualitative et quantitative montre que les agriculteurs utilisent une diversité d’informations sur les changements du travail, dont la nature évolue selon l’étape du processus d’adoption de la nouvelle technique. Avant d'essayer, ils recueillent des informations majoritairement génériques, concernant la réalisation des nouvelles interventions et les ressources à mobiliser. Puis ils conduisent des essais pour produire leurs propres informations sur leurs changements du travail et adapter leur organisation.

Sur la base de ces résultats, nous avons réalisé 2 ateliers de conception d'outils avec leurs futurs utilisateurs. Nous avons identifié et décrit 28 concepts selon a-le moment d'utilisation (avant/ pendant les essais d'agriculteurs), b-leur fonction (ce que les outils devront faire), c-leur contenu (les informations fournies), d-les modalités d'utilisation (par qui et comment seront-ils utilisés) et e-leur support matériel. 4 prototypes ont été élaborés : une fiche technique informant des changements du travail, un quizz et un jeu permettant d'identifier des changements du travail pour une exploitation, et un carnet de suivi d'essai pour relever des informations clefs afin d'établir un bilan de la gestion des concurrences et des choix d'organisation.

Nous proposons pour terminer une relecture critique de la démarche employée. Nous revenons sur l’intérêt et les conditions de réussite du diagnostic des situations d'usage et d’ateliers de conception. Le diagnostic a été essentiel pour développer une démarche de conception innovante qui va bien au delà d’une amélioration d'outils de simulation du travail existants.








0 Commentaires