Soutenane de thèse de Chloé Lamy (LETG-Rennes)



thesard.jpg

Le vendredi 28 juin 2013 à 14h30, à l'Université Rennes 2, dans la salle Jacques Léonard, située au dernier étage du bâtiment A, Chloé Lamy soutient sa thèse intitulée

Le vendredi 28 juin 2013 à 14h30, à l'Université Rennes 2, dans la salle Jacques Léonard, située au dernier étage du bâtiment A, Chloé Lamy soutient sa thèse intitulée

Impact du changement climatique sur la fréquence et l'intensité des sécheresses en Bretagne

Jury :
Yves Richard, Professeur à l'Université de Bourgogne (rapporteur)
Jean-Michel Soubeyroux, Direction de la climatologie, Météo-France Toulouse (rapporteur)
Neli de Mello-Théry, Professeure, Université de São Paulo (examinatrice)
Pierre Carrega, Professeur, Université de Nice (examinateur)
Hervé Nicolas, Profeseur, Agrocampus Ouest (co-directeur de thèse)
Vincent Dubreuil, Professeur, Université Rennes 2 (directeur de thèse)

Résumé de la thèse :
Par le passé la Bretagne a connu des épisodes de sécheresses très intenses. Peu communs pour des régions caractérisées par un climat océanique, ils ont eu des conséquences notables à l'échelle du territoire. De nombreuses activités socio-économiques sont ainsi apparues vulnérables face à ces évènements. Durant la sécheresse de 1976, l'agriculture fut particulièrement touchée, avec des pertes de récoltes importantes. La sécheresse est donc un risque important à l'échelle du territoire breton. Or, le changement du climat observé depuis plusieurs décennies amène des doutes quant à l'évolution des sécheresses en termes de fréquence et d'intensité. Cette thèse propose ainsi une analyse des caractéristiques des épisodes secs en Bretagne selon trois scénarios SRES du GIEC : B1, A1B et A2. Les sorties climatiques désagrégées utilisées ont été comparées, dans un premier temps, aux observations, afin de s'assurer de l'adaptabilité des jeux de données pour une analyse de ce type. Pour chacun des scénarios deux types de bilans hydriques ont été calculés. Ils permettent d'obtenir des valeurs de déficit d'évaporation, paramètre illustrant l'intensité des sécheresses, ainsi que des valeurs de réserve hydrique qui mettent en évidence les périodes d'assèchement et de recharge des sols. Les premiers bilans hydriques, de résolution de 8 km et au pas de temps mensuel, proposent une vision générale sur le comportement hydrique des sols bretons. Les seconds, de résolution kilométrique et au pas de temps journalier, apportent plus de précision quant aux secteurs vulnérables et à l'intensité probable des épisodes secs. On peut ainsi voir que des sécheresses exceptionnelles, similaires à celle de 1976, seraient régulièrement observées à la fin du 21ème siècle d'après le scénario A2. La comparaison avec un indice de sécheresse utilisé par Météo-France confirme les tendances régionales attendues au 21ème siècle d'après les trois scénarios SRES. Une approche agronomique est également proposée dans cette thèse afin d'apprécier les impacts de différentes types de culture sur la réserve hydrique des sols.

Mots clés : Sécheresse, changement climatique, bilan hydrique, modélisation, Bretagne

CLIMATE CHANGE IMPACT ON THE FREQUENCY AND INTENSITY OF DROUGHTS IN BRITTANY

Abstract:

Several extreme droughts occurred in Brittany during the past. Although they are rare in this oceanic region, their impacts are noticeable on the territory. Several socio-economical activities thus appeared to be vulnerable to dryness. In 1976, agriculture has been highly impacted during the drought, with important harvest loss. Droughts are therefore a significant hazard in Brittany. However, the changing climate observed for several decades raises issues on the way drought events might evolve in terms of frequency and intensity. This thesis offers an analysis of drought's characteristics in Brittany according to three IPCC's SRES scenarios : B1, A1B and A2. At first, disaggregated climate outputs have been compared to observed data to make sure of their suitability for this kind of study. For each scenario, two soil water balances have been calculated in order to get values of evaporation deficit, quantifying drought intensity, and of water storage, illustrating periods of emptying and filling of soils. Soil water balances calculated at a 8-km spatial resolution and monthly timescale displayed a general view of water content in Britannic's soils. Soil water balances calculated at a higher spatial resolution (1 km) and daily timescale brought more details than previous results in terms of intensity and localization of droughts. They revealed that droughts of similar intensity than that of 1976 might occur regularly at the end of the 21st century according to the A2 scenario. These results are confirmed by another drought index used by Météo-France. An agronomic approach is also developed in this thesis in order to reveal impacts of farming on soil water content.

Keywords: Droughts, climate change, soil water balance, modeling, Brittany

Contact : Chloé Lamy (LETG-Rennes-COSTEL)