Un nouveau membre junior IUF à l'OSUR


 AHLeGall    09/05/2017 : 13:51

philippe_yamato3.jpg

Par arrêté du Ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, en date du 11 avril 2017, Philippe Yamato, enseignant-chercheur à l’Université de Rennes 1 depuis 2009, vient d’être nommé à l'Institut universitaire de France (IUF) comme membre junior (nomination à partir du 1er octobre 2017 pour une durée de 5 ans).

Par arrêté du Ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, en date du 11 avril 2017, Philippe Yamato, enseignant-chercheur à l’Université de Rennes 1 depuis 2009, vient d’être nommé à l'Institut universitaire de France (IUF) comme membre junior (nomination à partir du 1er octobre 2017 pour une durée de 5 ans).

Rappelons que l'IUF, créé en 1991, a pour mission de favoriser le développement de la recherche de haut niveau dans les universités et de renforcer l'interdisciplinarité en permettant la reconnaissance de l'activité scientifique d’enseignants-chercheurs. Les membres de l’IUF, obligatoirement enseignants-chercheurs, continuent à enseigner dans leur université d’appartenance avec un horaire adapté et bénéficient de crédits de recherche spécifiques.


Spécialité : Tectonique et modélisation numérique

Les travaux de Philippe Yamato ont pour but d'étudier le comportement mécanique des roches et la dynamique de la lithosphère, avec une approche double : l'analyse des données de terrain, jusqu'aux modèles numériques.

Après une thèse en sciences de la Terre obtenue à l'Université Pierre et Marie Curie (Paris VI) en 2006, des post-doctorats à Rennes (2007-2008) puis à Zurich (2009), Philippe Yamato a rejoint l'université de Rennes 1 et le laboratoire de Géosciences Rennes en septembre 2009 comme Maitre de conférences. En 2014, Philippe obtient l'HDR, puis est nommé Professeur en 2016.

Récemment, Philippe Yamato et Jean-Pierre Brun (professeur émérite à l’université de Rennes 1) ont publié un article remarqué par la communauté internationale des géologues. Paru en décembre 2016 dans la revue Nature Geoscience sous le titre « Metamorphic record of catastrophic pressure drops in subduction zones », cet article propose une nouvelle approche des mécanismes qui régissent la dynamique de la subduction, approche basée sur l’analyse des roches métamorphiques de haute pression. Les résultats présentés suggèrent ainsi que notre conception actuelle de la dynamique des zones de subduction mérite d'être reconsidérée sous un nouvel éclairage, et avec elle, un des concepts essentiels pour la compréhension globale de la tectonique des plaques.

Philippe Yamato est également impliqué au sein du projet européen SUBITOP, un projet ETN (European Training Network, programme H2020) pour la formation et la promotion de 15 chercheurs débutants en géodynamique, géophysique, géologie et géomorphologie : SUBITOP "Understanding subduction zone topography through modelling of coupled shallow and deep processes / Comprendre la topographie de la zone de subduction par la modélisation des processus couplés profonds et peu profonds".

Félicitations à Philippe Yamato qui rejoint donc Mélanie Davranche (Géosciences Rennes, IUF 2012) et David Renault (ECOBIO, IUF 2016) parmi les membres junior de l'IUF au sein de l'OSUR !


En savoir plus :
>>> Article 2016 dans Nature Geoscience
>>> Projet ETN 2017 SUBITOP 
>>> La page perso de Philippe Yamato à Géosciences Rennes (UMR 6118 du CNRS)
>>> L'IUF (Institut universitaire de France)



Contact OSUR
Alain-Hervé Le Gall (multiCOM)





0 Commentaires