Participations aux Services Nationaux d'Observations en Sciences de la Terre : le RENAG

Le Réseau National de GPS (RENAG)

Responsable pour l'OSU de Rennes : Olivier Dauteuil (Géosciences)

L'OSUR/CAREN entretient des relations fortes avec le le RENAG (Réseau National de GPS) depuis 4 ans. Dès la mise en place du CAREN il y a plus de 10 ans, un service de GPS a été mis en place avec un premier achat de 4 récepteurs dédiés principalement à la cartographie 3D haute résolution. Ce parc était utilisé fréquemment. Au fur et mesure de l'augmentation des performances du matériel et de la diminution du prix, ce parc a été de moins en moins utilisé car les utilisateurs ont pu acquérir leur propre matériel.

En parallèle, l'expérience acquise a fait émerger une nouvelle thématique de recherche axée sur la géodésie et plus particulièrement des mouvements actuels du sol au travers de sa composante verticale, peu exploitée et actuellement explorée. En effet, cette composante est plus difficile à mesurer et de nombreux phénomènes participent à la déformation ce qui rend plus difficile son interprétation. Ainsi, on peut citer la tectonique régionale, les effets des marées océaniques et terrestres, le rebond postglaciaire, les transferts de charges sédimentaires (érosion et sédimentation), la charge hydraulique … Ces différents processus possèdent des caractéristiques spatiales et temporelles qui leur sont propres, et par conséquence nécessitent des stratégies d'étude différentes et parfaitement adaptées. Dans la cadre des thématiques de l'OSUR, nous nous sommes focalisés sur le rôle de la charge hydraulique de surface et profonde sur la composante verticale. Cet axe de recherche intégré au service national d'observation H+, est étudié sur le site de Ploemeur, où l'équipement très complet et les nombreuses expériences permettent d'avoir les informations contraignantes pour établir des bilans complets. Compte tenu des objectifs à atteindre (rôle du cycle hydrologique et de la tectonique régionale), ces travaux s'inscrivent dans une logique d'observation sur le moyen terme et le long terme. Les premiers travaux ont fait l'objet d'une thèse (G. Biéssy) soutenue en Décembre 2009.

C'est dans ce cadre qu'a été installée une station GPS bi-fréquence à Ploemeur. Cette station, dénommée PLOE, a été intégrée au réseau RENAG dès 2007; elle transmet quotidiennement des données à Nice, centre de collecte, d'archivage et de traitement des données. Ces données sont disponibles sur le serveur du RENAG et téléchargeables librement. Cette station est très décentralisée par rapport à la majorité des stations du RENAG situées essentiellement au Sud-Est et au Sud de la France. Toutefois, le RENAG a décidé de prendre en compte les phénomènes hydrologiques dans ces axes de recherche et donc nous nous inscrivons dans cette thématique. De plus, l'assemblée générale du RENAG, fin Mai 2010, a décidé de redéfinir ses axes de recherche en s'orientant sur les faibles taux de déformation (composante verticale et horizontale), ce qui nous positionne en précurseur. Une réunion en Novembre 2010 permettra de définir cette nouvelle stratégie.

A l'avenir, nous envisageons de continuer cette observation long terme par une étude consacrée à la déformation globale pluriannuelle de la Bretagne par l'installation d'une station au centre Bretagne et par l'analyse de l'ensemble des stations de la région installées dans le cadre du réseau RGP de l'IGN et TERIA de l'ordre des géomètres. L'objectif est d'avoir une cartographie régionale à différents pas de temps de la déformation verticale et horizontale du sol afin d'effectuer un bilan de l'impact des différents processus. Le recrutement au CNRS de Laurent Longuevergne en 2010 va permettre de développer fortement cette thématique.


>>> Le site du RENAG