Centre Commun Analytique - CCA - Structure



Née en 2009, cette structure est constituée de seize entités analytiques dont la gestion quotidienne est assurée au sein des unités constitutives de l'OSUR auxquelles elles appartiennent. Outre la plateforme génomique, dont les activités sont ci-dessus détaillées (voir le volet précédent), la plateforme analytique de l'OSUR comprend, sans être exhaustif, des structures analytiques dédiées à : • L’analyse biogéochimique (C, N, P, S, nutriments, activité microbienne) dans des sols, sédiments, végétaux ou matériaux biologiques ou biogéniques, • L’analyse de gaz dissous (Ne, Ar, O2, N2, CO2, N2O, CH4, CFC, SF6) à des fins de traçage ou de datation, • L’analyse d’éléments traces métalliques dans des sols, des eaux, des gemmes, des scories, des végétaux ou des céramiques pour caractériser des sources ou des processus, • L’analyse et la caractérisation moléculaire de la matière organique actuelle ou ancienne, • L’analyse isotopique (gaz rares ; Ar) à des fins de datation, • L’analyse isotopique (O, H, C) pour étudier les interactions Eau/Roche, Eau/Sol et l’origine de la matière organique notamment, • L’analyse isotopique source solide (Rb/Sr, Sm/Nd, U/Pb) à des fins de datation, de traçage isotopique dans des roches, sols, eaux ou des matériaux biogéniques, • L’analyse des anions ou cations majeurs et traces dans les eaux, • La dendrochronologie, xylologie, malacologie ou palynologie. Indépendamment de l’analyse senso stricto, cette plateforme analytique comprend également un ensemble de trois structures (lithopréparation, broyage...) dédiées à la préparation amont ante analyse d’images ou analyses microscopiques, chimiques, biologiques ou archéologiques d’échantillons minéraux ou biologiques. Une description plus précise des équipements principaux, des éléments ou molécules cibles, des matrices étudiées et des responsabilités des différentes structures constitutives de la plateforme analytique est donnée dans le document ci-joint (Annexe 1).