Comment expliquer localement la récurrence des tremblements de terre ? La racine des failles mise à jour

Philippe Steer* (OSUR / Géosciences Rennes) est co-auteur d'un article publié dans la revue Nature Geoscience intitulé "Viscous roots of active seismogenic faults revealed by geologic slip rate variations" (Cowie et al., 2013). L'article met en évidence le fait que la dynamique des failles sismogéniques est largement contrôlée par l'écoulement visqueux des roches dans des zones de cisaillement localisées (des "racines") situées dans la croûte inférieure. Beaucoup de zones densément peuplées sont sujettes à des séismes destructeurs. Comprendre les facteurs qui contrôlent la distribution et la fréquence de ces séismes est ainsi une priorité pour la communauté des sciences de la terre. Une nouvelle étude publiée dans Nature Geoscience dévoile comment la déformation le long des failles de la croûte supérieure est liée à la déformation ductile des roches dans la croûte inférieure. Les mesures des taux de déformation des failles normales au cours de l’Holocène (10 000 dernières années) situées dans les Apennins italiens montrent une forte corrélation avec la topographie et la contrainte différentielle suivant une loi de puissance avec un exposant proche de 3.3. Cette étude démontre ainsi que la récurrence des tremblements de terre est largement contrôlée par l'écoulement visqueux des roches dans des zones de cisaillement localisées de la croûte inférieure. * Philippe Steer a été recruté en 2012 au sein de l’OSUR en tant que maître de conférences en géomorphologie quantitative (université de Rennes 1). Ses travaux de recherche au sein du laboratoire de Géosciences Rennes portent principalement sur les relations entre déformation tectonique et érosion des paysages dans les chaînes de montagnes, mais aussi dans les zones d’extension continentales. Références : P.A. Cowie, C.H. Scholz, G.P. Roberts, J.P. Faure Walker, P.Steer (2013). Viscous roots of active seismogenic faults revealed by geologic slip rate variations. Nature Geoscience. doi:10.1038/ngeo1991, Novembre 3, 2013 Pour en savoir plus : Roots of earthquake-prone faults brought to light Study Links Earthquake Faults to Slow-Moving Depths Roots of earthquakes explained Contact OSUR : contact scientifique : Philippe Steer - @ chargé de communication : Alain-Hervé Le Gall - @ - 02 23 23 60 75
A fault scarp along a hillside in the Italian Apennines. Fault scarps are scars left behind by historic earthquakes Credit: Joanna Faure Walker (UCL, UK)
Damage caused by the 2009 L'Aquila earthquake Photo: Joanna Faure Walker (UCL, UK)