Comment réconcilier agriculture et littoral ?

Chantal Gascuel et Laurent Ruiz
Le lien entre marées vertes, flux d’azote et agriculture a été établi mais quelles transitions agroécologiques sont adaptées au territoire et comment les engager avec les acteurs concernés ? Pour répondre, les auteurs, Chantal Gascuel et Laurent Ruiz du labo INRA SAS 'Sol Agro et hydrosystème Spatialisation' associé à l'OSUR et Françoise Vertès (INRA Quimper) s’appuient sur les résultats du programme de recherche «ACcompagner l’évolution Agroécologique deS SYstèmes d’élevAge dans les bassins versants côtiers». Nous avons tous eu l’occasion d’observer des marées vertes dans certaines baies littorales… Ces perturbations écologiques liées à des excès de nutriments peuvent s’accompagner de conséquences négatives sur la santé et les activités humaines, que ce soit sur le bassin versant ou le littoral. Dans les bassins versants qui alimentent ces baies, les agrosystèmes doivent évoluer pour diminuer leurs émissions d’azote vers l’eau jusqu’à des niveaux parfois très bas. Le lien entre la dégradation des écosystèmes littoraux, les flux d’azote et l’agriculture a été établi mais cet ouvrage interroge de manière nouvelle leurs relations. Quelles connaissances a-t-on du fonctionnement des bassins versants et des systèmes agricoles ? Quelles transitions agroécologiques sont adaptées au territoire ? Comment les engager avec les acteurs concernés ? Les modèles agroenvironnementaux sont-ils des outils privilégiés pour articuler connaissance et action, et contribuer à construire des projets de territoires ? Enfin, l’adoption de ces nouveaux systèmes résoudra-t-elle le problème des algues vertes ? Pour y répondre, les auteurs s’appuient principalement sur les résultats du programme de recherche ACASSYA «ACcompagner l’évolution Agroécologique deS SYstèmes d’élevAge dans les bassins versants côtiers», financé par l’Agence nationale de la recherche. Ce programme est né d’une volonté des gestionnaires de territoires et des équipes de recherche de travailler ensemble. Le territoire emblématique étudié est celui des bassins versants alimentant la baie de la Lieue de Grève dans les Côtes d’Armor. Toutefois, les résultats peuvent concerner tous les territoires du monde confrontés à des écosystèmes aquatiques littoraux dégradés. Ils s’appuient sur des connaissances génériques acquises dans les observatoires agrohydrologiques mis en place par la recherche. Référence bibliographique : "Comment réconcilier agriculture et littoral ? Vers une agroécologie des territoires" Editions Quae, collection Matière à débattre et décider - 2015, 152 p., 24,00 €. ISBN 9782759222841 Les auteurs : * Chantal Gascuel, agrohydrologue à l’Inra de Rennes, étudie les relations entre agriculture, paysage et qualité des eaux. Elle est responsable des questions du sol et de l’eau à la direction scientifique Environnement de l’Inra ; elle est également directrice-adjointe de l'OSUR en charge des services d'observation * Laurent Ruiz, agrohydrologue à l’Inra de Quimper, étudie les relations entre les systèmes agricoles et l’eau dans différents contextes (Bretagne, Inde du Sud). * Françoise Vertès, agroécologue à l’Inra de Quimper, étudie les systèmes agricoles, en particulier ceux liés à la prairie (typologie des systèmes, évaluation de leurs impacts). Contact OSUR : Chantal Gascuel (INRA SAS)