Elodie Réveillac (INRA ESE) arrive à l'OSUR

Elodie Réveillac a été recrutée en 2012 comme maître de conférences à Agrocampus Ouest (au sein de l'UMR INRA ESE, associée à l'OSUR). Ses activités de recherche portent principalement sur l’étude des traits d’histoire de vie de poissons marins côtiers et amphihalins en migration entre les habitats essentiels de leur cycle de vie. Plus précisément, Elodie étudie les histoires de vie individuelles, la distribution et la connectivité des populations ainsi que les fonctionnalités écologique et trophique des habitats fréquentés au cours des migrations et lors des étapes vitales. Dans ce contexte, elle privilégie l’utilisation des traceurs naturels, principalement par le biais de l’otolithométrie (forme, structure et chimie) dont elle étudie pour partie la pertinence d’utilisation via des travaux expérimentaux, mais aussi la scalimétrie et l’étude des isotopes stables du carbone et de l’azote. Lors de sa thèse réalisée au laboratoire LIENSs de l’Université de La Rochelle, elle s'est focalisée sur la phase marine de migration larvaire des Anguillidae. Dans ce cadre, elle a étudié la localisation des zones de reproduction d’anguilles tropicales ; l’efficacité de l’aire de ponte de l’anguille Européenne dans la production de recrues ; le déterminisme environnemental des capacités de dispersion larvaire à travers l’étude des traits de vie ; la connectivité entre les zones de ponte et de recrutement ; l’implication de la phase de migration larvaire dans l’évolution du genre Anguilla. Elodie s'est également intéressée à la fonctionnalité trophique de l’habitat marin pour les larves d’anguilles de l’Océan Indien. En post-doctorat au Muséum National d’Histoire Naturelle de Dinard en partenariat avec l’UMR ESE de l'INRA Rennes et l'UMR ECOBIO et l'URU 420 de Rennes 1, elle a ensuite travaillé à caractériser la fonctionnalité écologique et trophique des habitats marins pour deux migrateurs amphihalins : la grande alose et l’alose feinte. Ce travail, toujours en cours, se concentre sur les histoires individuelles de fréquentation et d’utilisation des habitats pendant la croissance en mer- aspects étudiés afin de fournir des recommandations sur la pertinence du réseau Natura 2000 en mer. Parmi les questions abordées figurent : * Identification des séquences de changement d’habitats halins au cours du cycle de vie * Retour dans les basins versants de naissance (homing) après la phase de croissance en mer * Communauté d’utilisation des habitats côtiers par des individus issus de différents basins versants * Utilisation trophique des habitats estuariens et marins et impacts sur les performances de croissance et de maturation Son intégration dans l’UMR Agrocampus/INRA "Ecologie et Santé des Ecosystèmes", Equipe "Ecologie Halieutique" d'Agrocampus Ouest Centre de Rennes s’inscrit dans la continuité de ces activités portant sur la caractérisation, au moyen des traceurs naturels, des voies et modalités de déplacement des poissons entre les habitats essentiels de leur cycle de vie et l’importance écologique de ces phases et des habitats fréquentés. >>> Contact Elodie Réveillac Ecologie et Santé des Ecosystèmes (ESE) @