Mission observation


La mission "Observation" justifie la création des OSU. Comme le rappelle la charte des OSU signée par l'INSU, le CNRS et les universités impliquées (dont l'UR1):

Tout OSU reçoit des missions spécifiques visant à la pérennisation et la continuité des services relatifs à des systèmes d’observation, et/ou d’expérimentation sur le long terme, des milieux naturels de la planète, ou des objets de l’Univers lointain. Il assure le lien entre les équipes qui ont la responsabilité de ces services et en priorisent les besoins. Cela peut concerner par exemple :
• L’appui technique et scientifique à des Très Grands Equipements,
• Le bon fonctionnement de sites d’observation et/ou d’instruments nationaux,
• le recueil et l’archivage des données, dans des systèmes d’information pérennes
• le maintien en opération et l’évolution de modèles numériques communautaires ,
• le développement instrumental nécessaire à l’évolution de ces activités.
Ces missions sont essentielles pour opérer des systèmes d’observation pérennes, pour collecter et mettre à disposition des données, parfois sur plusieurs décennies. Pour bénéficier d’un soutien, les services afférents doivent naturellement être reconnus par l’université et labellisés par l’INSU, et/ou par d’autres organismes nationaux.


La spécificité de l'OSU de Rennes est d'étudier les surfaces continentales avec une focalisation sur les ressources (eau, biodiversité, sols) ou sur des approches plus systémiques (bassins versants, îles …).
L'OSU de Rennes et ses partenaires (INRA) assurent la responsabilité d'un certain nombre de dispositifs labellisés sur le plan national et qui sont décrits ci-dessous.
Pour réaliser au mieux ces missions, l'OSU de Rennes a choisi de mettre en place un service opérationnel de soutien aux systèmes d'observation, qui assure une gestion mutualisée des moyens dévolus à ces dispositifs d'opération et aux projets de recherche afférents.


Le CAREN a initié cette démarche, l'OSUR la poursuit activement :
# en prenant la responsabilité d’un service d’observation H+ de l’INSU,
# de la zone-atelier “Armorique”, qui est intégrée dans un réseau d'excellence européen (Rex Alter-net),
# de la zone atelier « Antarctique et Subantarctique »,
# en participant activement à plusieurs services nationaux de l’INSU (dont le RENAG – Réseau National des GPS) et de l’INRA (dont AgrHys – Agro-Hydro-Systèmes – et PFC – Petits Fleuves Côtiers),

# et en développant des bases de (méta)données sur plusieurs thèmes de recherche.


La mutualisation des sites d’observation en Bretagne permet de couvrir une grande variété de faciès géologiques, géographiques et d’usages qui sont utilisés pour tester par exemple des hypothèses relatives aux conséquences des usages anthropiques passés et présents le long de gradients géographiques et climatiques.
Interdisciplinarite Observation Osur