Mission valorisation et expertise

Chargé de mission : Abdelhak El Amrani (Ecobio)
avec le soutien du service MultiCOM
L'Observatoire a intégré dans son projet le développement de tous les aspects de la valorisation des recherches : formation, expertise, partenariats industriels, brevets. La coordination de ce projet est confiée au service MultiCOM (voir ci-après) avec un chargé de mission spécifique en la personne d’Abdelhak El Amrani. Il faut toutefois noter que la mise en œuvre de la valorisation est du ressort des tutelles (CNRS, INRA, universités) qui ont souvent des structures de transfert très efficaces (Bretagne valorisation, INRA-Transfert, Services adhoc du CNRS …) sur lesquelles les chercheurs peuvent s'appuyer. L'OSU de Rennes n'a pas vocation à concurrencer ces structures de transfert. Par contre, il peut aider à faire émerger des projets et à coordonner l'action des scientifiques sur les questions relatives à l'environnement.
Une stratégie interne de valorisation
Les chercheurs de l'OSU de Rennes ont très peu d'expérience et de culture professionnelle dans le domaine de la valorisation. Un groupe de travail a été mis en place pour repérer le potentiel de valorisation dans les différentes unités et aider au montage de projet. 5 grands domaines de valorisation et de transfert ont été définis avec des coordonnateurs: • l'ingénierie écologique (coord. Abdelhak El-Amrani) • les ressources minières et pétrolières (coord. Thierry Nalpas) • la génomique environnementale (coord. Alexis Dufresne et Philippe Vandenkoornhuyse) • l'eau (coord. L. Aquilina, Philippe Mérot) • le patrimoine naturel et culturel (M.Y. Daire, patrimoine archéologique; M. Ballèvre, patrimoine géologique; B. Clément : patrimoine biologique, biodiversité). Pour chacun de ses items, les objectifs sont: • de définir nos domaines d'expertises valorisables et nos compétences associées, • de préciser les partenariats existants et privilégiés et/ou potentiels, • d'identifier des outils de partenariat (formation initiale et/ou continue, domaines d'expertise privilégiés, recherches appliquées). Une fois ce travail préalable réalisé, la politique de l'OSU de Rennes consistera à mettre en place les partenariats industriels qui favoriseront l'émergence de ces projets de valorisation. Parmi les outils à notre disposition pour favoriser ces actions de transfert, il a été décidé de créer une "business unit" au sein de l'université de Rennes 1 pour gérer les actions de transfert déjà opérationnelles (la datation des eaux, la phytoremédiation …).
Une aide à la décision publique: le CRESEB
En 2009, la région Bretagne a sollicité l'OSU de Rennes pour la constitution d'un Centre de Ressources et d'Expertise sur l'Eau en Bretagne (CRESEB) dont la mission sera d’organiser le transfert de connaissances, d’outils et de méthodes dans le domaine de la gestion intégrée de l’eau par bassin versant (GIEBV) au bénéfice des décideurs locaux. Nous avons répondu positivement en notant toutefois que cette participation devait se faire dans le cadre des missions de l'Observatoire et/ou avec des moyens supplémentaires. Le CRESEB est en voie de constitution avec un statut de GIS qui fait intervenir la plupart des acteurs de la recherche (CNRS, INRA, BRGM, universités, IFREMER, EHESP, …) et des gestionnaires de l'eau (région Bretagne, ONEMA, commissions locales des SAGE, …). Les deux OSU de l'Ouest – l'OSUR et l'IUEM – ont été reconnus comme des structures référentes pour la coordination de la recherche, parce qu'ils regroupent des unités de recherche monodisciplinaires et permettent le développement de coopérations interdisciplinaires privilégiées autour d’un large champ thématique. Ils participeront au GIS en tant que partenaires privilégiés : ils seront invités au Conseil de groupement (l'équivalent du CA) et disposeront d'une voix consultative ; ils seront invités au bureau du GIS ; ils participeront au Comité Scientifique et Technique, qui a un rôle consultatif sur la détermination des orientations scientifiques et techniques des programmes et des activités du groupement.
Une participation à des réseaux économiques
En 2009 (voir rapport d'activité), l'OSU a été sollicité par la Chambre de Commerce et d'Industrie de Rennes Bretagne dans la création d'un cluster – ECO ORIGIN – autour des éco-activités. L'objectif de cette association est de mettre les acteurs et les énergies en réseau pour faciliter l’accès des entreprises aux financements nécessaires à leur développement, aux innovations techniques et technologiques, à de nouveaux marchés et aux compétences indispensables à leur évolution. Ce cluster est fortement impliqué dans le projet de pôle de compétitivité "intelligence de l'eau" qui pourrait voir le jour dans les prochaines années. L'OSU de Rennes serait l'un des partenaires impliqués dans ce pôle.