Gestion des ressources halieutiques du Haut-Maroni : Impact de la pression de pêche et des traits d’histoire de vie des espèces sur la diversité génétique intra- et interpopulations


 AHLeGall    13/02/2019 : 22:55

thesard.jpg

13/02 : SOUTENANCE DE THESE DE CHRYSTELLE DELORD (ESE)

Le mercredi 13 février 2019 à 14:00, dans l'amphithéâtre Moule à Agrocampus Ouest, Chrystelle Delord soutient sa thèse intitulée "Gestion des ressources halieutiques du Haut-Maroni : Impact de la pression de pêche et des traits d’histoire de vie des espèces sur la diversité génétique intra- et interpopulations"


Devant le jury composé de :

Simon Blanchet (Rapporteur, Station d’Ecologie Théorique et Expérimentale, CNRS/Université Toulouse III)

Carole Kerdelhué (Rapportrice, Centre de Biologie pour la Gestion des Populations, INRA Montpellier)

Yannick Outreman (Examinateur, Institut de Génétique, Environnement et Protection des Plantes, Agrocampus Ouest/Université Rennes 1)

Etienne Bezault (Examinateur, Laboratoire de Biologie marine, Université des Antilles)

Pierre-Yves Le Bail (Directeur de thèse, Laboratoire de Physiologie et de Génétique des Poissons, INRA Rennes)

Sophie Launey (Co-encadrante de thèse, UMR Ecologie et Santé des Ecosystèmes, INRA/Agrocampus Ouest Rennes)

 

Jean-Marc Roussel (Co-encadrant de thèse et membre invité, UMR Ecologie et Santé des Ecosystèmes, INRA/Agrocampus Ouest Rennes)

Régis Vigouroux (Encadrant technique de thèse et membre invité, Laboratoire Environnement de Petit Saut, Hydreco Guyane SARL)




Résumé de la thèse :

En Guyane française, le bassin versant du Maroni représente un support de vie essentiel pour les populations humaines locales. Au cours des dernières décennies, des bouleversements dans les pratiques de pêche de subsistance posent la question de leur impact sur les populations de poissons. Par une approche de génétique comparative des populations, cette thèse s’intéresse à l’influence de la pression de pêche sur la diversité génétique chez plusieurs espèces plus ou moins exploitées. Nous avons mis au point des ressources moléculaires pour 18 espèces échantillonnées sur le Maroni via l’application d’un protocole original combinant séquençage à haut-débit et un pipeline bioinformatique. En comparant 12 sites soumis ou non à une pression de pêche quotidienne, nous constatons que la structure spatiale dendritique du bassin versant et la qualité de l’habitat constituent les principaux facteurs explicatifs de la diversité génétique locale, notamment chez les espèces à capacité de dispersion limitée. Dans la majorité des cas, nous n’observons pas de réduction locale de diversité génétique liée à la pêche, suggérant un impact négligeable ou trop récent pour être détectable, ou encore contrebalancé par des flux de gènes compensatoires à plus grande échelle spatiale. Une approche théorique, basée sur les outils de simulation, a été amorcée pour évaluer l’influence à moyen-terme d’une pression de pêche géographiquement localisée sur les patrons généraux de variabilité génétique au sein des réseaux hydrographiques dendritiques. Néanmoins, l’approche comparative entre sites et entre espèces permet d’en identifier certains nécessitant une vigilance particulière pour une gestion durable des ressources halieutiques.

 

 

Abstract :

In French Guiana, the Maroni watershed represents an essential everyday life support for native human communities. During past decades, upheavals in fishing practices have raised concerns about their impact on fish populations. Using a comparative genetics approach, this thesis focuses on the influence of fishing pressure on genetic diversity of several species with contrasting fishing interest. We developed molecular resources for 18 species sampled across the Maroni through the application of an original protocol combining high throughput sequencing and a bioinformatic pipeline. Comparing 12 sites subject or not to daily fishing pressure, we show that the dendritic spatial structure of the watershed and habitat quality are the main factors explaining local genetic diversity, especially for species with limited dispersal abilities. In most cases, we observe no local genetic erosion associated with fishing pressure, suggesting its impact to be either negligible, too recent to be detected, or counterbalanced by compensatory gene flow at a higher spatial scale. A theoretical approach, based on computer simulations, was initiated to evaluate medium-term influence of a geographically restrained fishing pressure on global patterns of genetic variability in dendritic river networks. Together, these comparative approaches between sites and species highlight the need for vigilance in order to favor a sustainable use of fishing resources.





Contact OSUR
Chrystelle Delord (INRA ESE) / @








Cet article est de OSUR
https://osur.univ-rennes1.fr/news/gestion-des-ressources-halieutiques-du-haut-maroni-impact-de-la-pression-de-peche-et-des.html