ALOA : un projet de sciences participatives pour connaître et préserver le patrimoine littoral des îles caraïbes



Edwige_Motte_ALOA_.jpg

Edwige Motte arrive en post-doc au CReAAH

La démarche scientifique d'Edwige Motte s’inscrit dans un contexte largement interdisciplinaire, à la croisée des Sciences humaines et sociales, des Géosciences et de l’Art.

Après une formation de Master en gestion de l’environnement et fonctionnement spatial des milieux, Edwige a travaillé au cours de sa thèse de géographie à l'université de Rennes 2 - réalisée au sein du laboratoire LETG Rennes (UMR 6554) en partenariat avec l’ENSAB (Ecole Nationale d’Architecture de Bretagne) - au développement d’une méthodologie pluridisciplinaire d’observation des changements côtiers - géomorphologiques et paysagers - dans le but d’identifier les patrimoines naturels et culturels menacés par l’impact des activités anthropiques dans un objectif de mise en valeur et de préservation.

Elle a cherché à démontrer à travers ce travail en quoi et comment les représentations picturales pouvaient, sous certaines conditions, devenir une source d’information scientifique susceptible de donner de l’épaisseur au temps dans l’étude des changements côtiers.

Pour ce faire elle a croisé des données environnementales et historiques variées : les caractéristiques paysagers, les paléo-environnements, l’archéologie et les ressources iconographiques, et à élaboré des interfaces d’intégration et de diffusion des connaissances, incluant l'utilisation des SIG et du Webmapping, ce en vue de favoriser le travail entre partenaires, de proposer des analyses et synthèses à différentes échelles, de participer à la sensibilisation d’un large public.

Sa thèse a été récompensée par l’obtention du prix 2018 de la revue Mappemonde décerné pour récompenser « une thèse de doctorat de qualité, où l’image géographique (prise au sens large : cartes, photographies, modèles, croquis et cartogrammes, représentation de données satellitaires, SIG, animations…) aura été mobilisée de manière particulièrement pertinente dans le raisonnement scientifique ».

Edwige a par la suite participé, en tant que chercheuse indépendante, à un projet de recherche sur la valorisation de documents d’archives géographiques en collaboration avec le laboratoire Géographie-Cité (UMR 8504). Ce projet, soutenu par le consortium ImaGEO, labéllisé et financé par la TGIR Humanum, visait à la mise en ligne et la valorisation des carnets de terrain du géographe Emmanuel de Martonne dans un objectif de circulation des savoirs géographiques.

L’an dernier, elle été recrutée en tant que chercheuse postdoctorante au laboratoire TVES de l’université de Lille. Dans le cadre de ce projet, elle a eu en charge le développement et à la mise en application d’un outil cartographique d’analyse des représentations territoriales destiné à évaluer l’acceptabilité socio-environnementale des nouvelles filières associées à cette logique d’économie circulaire.

Edwige vient de rejoindre le laboratoire CReAAH pour une durée de 18 mois dans le cadre du projet de recherche ALOA : Archéologie Littoral Outre Atlantique, dont le but est de développer une approche intégrée de l’évolution des zones côtières soumises aux aléas à différentes échelles temporelles (du millénaire à la décennie) dans les îles des caraïbes. Elle aura dans ce projet un rôle de coordination opérationnelle, avec notamment pour missions le développement de méthodologies de sciences participatives pour effectuer un état sanitaire patrimonial selon les principes d’une recherche-action, ainsi que le suivi et la communication de l’ensemble des activités réalisées dans le cadre du projet.

A noter que le projet ALOA s'inscrit dans la continuité du projet ALeRT (Archéologie, Littoral et Réchauffement Terrestre)



Edwige Motte Fig1
Fig. 1 : Fragment de céramique d'époque coloniale (Pointe des Châteaux, Guadeloupe) (© Elías López-Romero, 2018)


Edwige Motte Fig2
Fig. 2 : Îlot Gosier, Guadeloupe après le cyclone Irma en septembre 2017 (© Elías López-Romero, 2018)



Edwige Motte Fig3
Fig. 3 : Vue vers l'ouest depuis le Fort Louis (Marigot, Saint-Martin) (© Elías López-Romero, 2018)



Contact OSUR
Edwige Motte (CReAAH) / @
Alain-Hervé Le Gall (OSUR multiCOM) / @


cropped_logo_aloa.jpg






Cet article est de OSUR
https://osur.univ-rennes1.fr/news/aloa-sciences-participatives-patrimoine-littoral-caraibes.html