Interactions fluides-roches-déformation durant l’exhumation mantellique dans les marges hyper-étendues, la nappe de Platta, Alpes suisses


 AHLeGall    02/10/2020 : 21:55

thesard.jpg

02/10 : soutenance de thèse de Rémi Coltat (Géosciences Rennes)

Le vendredi 2 octobre 2020 à 14:00, amphithéatre Louis Antoine (Bât.2, Campus de Beaulieu, Université de Rennes 1), Rémi Coltat soutient sa thèse intitulée "Interactions fluides-roches-déformation durant l’exhumation mantellique dans les marges hyper-étendues, la nappe de Platta, Alpes suisses"


Devant le jury composé de :

Mathilde Cannat                           Rapportrice                         Directrice de Recherches, Institut de Physique du Globe de Paris, Paris
Anne-Sylvie André-Mayer            Rapportrice                         Professeure, Université de Lorraine, Vandoeuvre-Lès-Nancy
Philippe Yamato                           Examinateur                        Professeur, Université de Rennes 1, Rennes
Chiara Boschi                               Examinatrice                       Chercheuse, Instituto de Geoscienze e Georisorse, Pise
Esther Schwarzenbach                Examinatrice                       Chercheuse, Institut of Geological Sciences, Freie Universität Berlin, Berlin
Yves Fouquet                               Examinateur                        Géologue, Département des Géosciences Marines, IFREMER, Brest
Philippe Boulvais                          Directeur de thèse              Maître de Conférences, Université de Rennes 1, Rennes



Résumé :

Les interactions fluides-roches sont des processus omniprésents sur la planète et notamment dans les environnements de divergence lithosphérique, des marges hyper-étendues jusqu’à l’axe des dorsales océaniques. Dans de tels environnements, les roches de la lithosphère profonde sont exhumées au plancher océanique à la faveur de failles de détachement. Parallèlement, un magmatisme s’instaure suite à la fusion partielle asthénosphérique. Le couplage des processus tectoniques et magmatiques entraîne la circulation d’eau de mer dans les roches du manteau qui s’exhument. Cela conduit à l’altération des roches sous différentes formes telles que : i) la serpentinisation des roches du manteau, ii) la formation de systèmes minéralisés riches en Cu, Zn, Fe, Co, Au, Ag et iii) la carbonatation des roches du manteau. Les minéralisations reconnues dans les environnements océaniques actuels représentent un enjeu technologique, économique et sociétal crucial. Par conséquent, l’étude de ces systèmes est indispensable pour comprendre leur formation. Cependant, dans les domaines actuels, la reconnaissance de ces altérations est limitée par les conditions d’observation au plancher océanique. Il devient alors nécessaire de se tourner vers les systèmes fossiles exposés à terre, dans les chaînes de montagnes, pour étudier les processus hydrothermaux à l’origine de la formation des minéralisations.
Cette stratégie a été adoptée dans ce travail de thèse à travers l’étude d’’une ophiolite téthysienne préservée dans les Alpes suisses. La déformation et le métamorphisme alpin n’ont eu que peu de conséquences sur les structures et altérations océaniques. Des minéralisations sulfurées similaires à celles observées aux dorsales océaniques sont présentes dans la nappe témoignant de circulations hydrothermales de haute température (>350°C). Les minéralisations montrent quelques particularités : présence de Fe-Ca-silicates, association avec des intrusifs mafiques ; diagnostics d’une position structurale profonde. L’évolution des traceurs géochimiques (Se, Co/Ni) et minéralogiques de la minéralisation suggère que sa formation résulte du mélange entre un fluide hydrothermal et l’eau de mer. Postérieurement, les roches mantelliques et les basaltes ont subi une carbonatation à partir d’un fluide d’origine marine sous des conditions hydrothermales de 90-130°C. Cette carbonatation, qui s'est produite durant une tectonique extensive active, résulte vraisemblablement du mélange entre un fluide issu de la serpentinisation et l’eau de mer. Ces différentes altérations des roches du manteau enregistrées dans la nappe de Platta témoignent de la richesse des interactions fluides-roches dans les marges hyper-étendues durant l'exhumation mantellique.



Contact OSUR :
Rémi Coltat (Géosciences Rennes) / @







Cet article est de OSUR
https://osur.univ-rennes1.fr/news/interactions-fluides-roches-deformation-durant-lexhumation-mantellique-dans-les-marges-hyper-etendues-la-nappe-de-platta-alpes.html