The India-Asia collision from the perspective of Myanmar: Insights from paleomagnetism and paleogeographic reconstructions


 AHLeGall    04/12/2020 : 22:55

thesard.jpg

04/12 : soutenance de thèse de Jan Westerweel (Université de Rennes 1, Géosciences Rennes)

Jan Westerweel soutient sa thèse, intitulée "The India-Asia collision from the perspective of Myanmar: Insights from paleomagnetism and paleogeographic reconstructions", le vendredi 4 décembre 2020 à 13:30,



    En raison des mesures sanitaires, la soutenance n'aura pas lieu en présence de public et seuls certains membres du jury seront présents. Pour les personnes qui le souhaitent, il sera toutefois possible de la suivre par visio.


    Résumé :

    L'orogène Himalayen-Tibétain, formé principalement par la collision Inde-Asie, représente une interaction complexe de la tectonique, du climat et des processus environnementaux. Cependant, l’évolution paléogéographique et la chronologie de la collision, restent l'objet d'un débat intense. Cette controverse est en partie le résultat d'une sous-étude de la partie orientale de l'orogène Himalayen. L’histoire paléogéographique du Terrane de Birmanie (Myanmar) est particulièrement incertaine mais importante pour une meilleure compréhension de la collision Inde-Asie. C'est pourquoi cette thèse présente des données uniques de paléomagnétisme sur des roches du Crétacé au Miocène de la région du Myanmar. Avec les données sédimentologiques et géochronologiques, ces résultats ont été incorporés dans des reconstructions de la tectonique des plaques pour élucider l'histoire paléogéographique du Terrane de Birmanie lors de la collision Inde-Asie.  Les trois principaux résultats sont: (1) le Terrane de Birmanie était situé dans une position équatoriale très éloignée de l'Asie du Crétacé au Paléocène, (2) il a été incorporé à la plaque Indienne au cours du Paléocène, et (3) il s'est ensuite déplacé vers le nord avec la plaque Indienne. Ce déplacement latitudinal explique pourquoi le Myanmar n’enregistre pas de déformation compressive majeure avant la fin de l'Oligocène - début du Miocène. Par contre les bassins sédimentaires du Myanmar reçoivent les produits de l’érosion de la zone de collision. Une exhumation très rapide au niveau de la Syntaxe Est-Himalayenne est mise en évidence dans les sédiments du Miocène inférieur. L'ensemble des données permet de proposer un modèle de collision Inde-Asie avec un Arc Trans-Téthysien, qui comprend le Terrane de Birmanie formé à partir de fragments crustaux du Gondwana. Ce modèle invite à une réévaluation critique de nombreux aspects de l'histoire tectonique régionale et des paléoenvironnements.

    Abstract :

    The Himalayan-Tibetan orogen, formed primarily due to the India-Asia collision, represents a complex interplay of collisional tectonics, climate and environmental processes. However, its paleogeographic evolution, as well as the timing of the collision itself, remain the subject of intense debate. This controversy is partly the result of understudying major components of the Himalayan orogen. At the eastern edge of the orogen, the paleogeography of the Burma Terrane (Myanmar) is particularly uncertain but key for solving the India-Asia collision puzzle. Therefore, this thesis presents a complete set of Late Cretaceous to Miocene paleomagnetic data from the Burma Terrane. With sedimentology and geochronology data, these results were incorporated into plate tectonic reconstructions to elucidate the paleogeographic history of the India-Asia collision from the perspective of the Burma Terrane.  The three key implications are: (1) the Burma Terrane was in an equatorial position distant from Asia from the Cretaceous until the Paleogene, (2) it was incorporated onto the Indian Plate in the latest Paleocene – middle Eocene, and (3) it subsequently moved northward with India. This latitudinal displacement explains why the Burma Terrane does not record major compressional deformation before the late Oligocene – early Miocene. Yet, the sedimentary basins of Myanmar received erosional products from the collision zone already in the Eocene. By the Miocene, they record rapid exhumation of the Eastern Himalayan Syntaxis. The complete dataset is used to infer an India-Asia collision model with a Trans-Tethyan Arc, which comprises the Burma Terrane formed from Gondwanan crustal fragments. This model invites a critical re-evaluation of many aspects of the regional tectonic history, and has additional implications for Asian biotic and climatic evolution.

     



    Contact OSUR

    Jan Westerweel (Université de Rennes 1, Géosciences Rennes) / @







    Cet article est de OSUR
    https://osur.univ-rennes1.fr/news/the-india-asia-collision-from-the-perspective-of-myanmar-insights-from-paleomagnetism-and-paleogeographic-reconstructions.html