Soutenance de thèse de Fabien Lenoir (Géosciences Rennes)



thesard.jpg

Le lundi 17 Décembre 2012 à 14h30, dans la salle de conférence de l'OSUR (RDC, Bât 14B, campus de Beaulieu), Fabien Lenoir soutient sa thèse intitulée

Le lundi 17 Décembre 2012 à 14h30, dans la salle de conférence de l'OSUR (RDC, Bât 14B, campus de Beaulieu), Fabien Lenoir soutient sa thèse intitulée

Faciès, géométries et déformations du Jurassique du Sud-Ouest du bassin de Paris : un domaine faiblement subsident, transition avec le bassin d’Aquitaine

Jury :
Emmanuelle VENNIN Professeur, Université de Bourgogne, Rapporteur
Pierre-Yves COLLIN Maître de Conférence, Université de Bourgogne, Rapporteur
Christophe RIGOLLET Ingénieur, SGS HORIZON BV, Examinateur
Olivier DAUTEUIL Directeur de Recherche CNRS, Université de Rennes 1, Examinateur
François GUILLOCHEAU Professeur, Université de Rennes 1, Directeur de thèse
Olivier SERRANO Ingénieur, BRGM, Orléans, Directeur de thèse
Eric LASSEUR Ingénieur, BRGM, Orléans Co-directeur de thèse
Cécile ROBIN Maître de Conférence, Université de Rennes 1 Co-directeur

Résumé :
Le Sud-Ouest du Bassin de Paris, domaine faiblement subsident assurant la transition entre les bassin de Paris et d'Aquitaine, est une zone clé pour comprendre l'évolution et l'individualisation de ces bassins. L'objectif de cette étude est d'effectuer une synthèse géologique régionale du Sud-Ouest du Bassin de Paris afin d'en caractériser les déformations subtiles et leurs différentes longueurs d'ondes. A partir de données d'affleurements, nous avons habillé des puits diagraphiés de la Banque du Sous-Sol (proche des affleurements) et deux puits de référence : Boussay1 et Saint-Georges-sur-Moulon1. Nous proposons un modèle de signature diagraphique des différents faciès sédimentaires pour chaque niveau stratigraphique du Jurassique moyen et supérieur. Les corrélations séquentielles régionales ont permis d'identifier 4 cycles Transgression/Régression de 2ème ordre (x10Ma), similaires à ceux définis dans le centre du Bassin de Paris. Nous montrons des géométries (1) aggradantes légérement progradantes au Jurassique inférieur et moyen (2) aggradantes au Bathonien et (3) progrado-aggradantes au Jurassique supérieur avec un prisme de bas niveau à la base de l'Oxfordien supérieur. L'analyse de la déformation sur les lignes de sismique réflexion, retraitées par le BRGM, a permis de caractériser deux ordres de longueur d'onde : des failles de courte et moyenne longueur d'onde et des déformations souples de moyenne à grande longueur d'onde. Nous montrons que (1) les failles de courte longueur d'onde ne génèrent pas de cycle stratigraphique et (2) que la production carbonatée est le facteur majeur du contrôle des géométries sédimentaires du Jurassique du Sud-Ouest du bassin de Paris.

Contact : Fabien Lenoir (Géosciences Rennes)







Cet article est de OSUR
https://osur.univ-rennes1.fr/news/soutenance-de-these-de-fabien-lenoir-geosciences-rennes.html