Formation, préservation et diagenèse des brèches sédimentaires en contexte extensif

Formation, préservation et diagenèse des brèches sédimentaires en contexte extensif : le SW de la Crète et le bassin du Bas Agly (NE Pyrénées)

Formation, préservation et diagenèse des brèches sédimentaires en contexte extensif
Jeudi 23 juin, 14h00
Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes (OSUR) - Campus de Beaulieu, Bâtiment 14B, Salle de conférence

Soutenance de thèse de Tarik Kernif (Université de Rennes 1, Géosciences Rennes) La soutenance aura lieu le jeudi 23 juin 2022 à 14h00 dans la salle de conférence de l'OSUR (Rez-de-chaussée du bâtiment 14B, Campus de Beaulieu - Université de Rennes 1). La soutenance (présentation et support visuel) se déroulera en français. Pour celles et ceux qui ne pourront pas être présent physiquement, la soutenance sera également accessible via le lien zoom suivant: [https://univ-rennes1-fr.zoom.us/j/81113460176](https://univ-rennes1-fr.zoom.us/j/81113460176) ID de réunion : 811 1346 0176 Code secret : 382129 Le jury sera composé de : Rapporteurs : Benjamin Brigaud Maître de Conférences – Université Paris-Saclay, Orsay Virginie Gaullier Professeure – Université de Lille Examinateurs : Sylvie Bourquin Directrice de Recherche – Université de Rennes 1 Jean-Paul Callot Professeur – Université de Pau et des Pays de l’Adour Directeur de thèse : Thierry Nalpas Maître de Conférences – Université de Rennes 1 Résumé : Les brèches sédimentaires proviennent d’une grande diversité de processus physiques. L’identification de ces processus de formation est cruciale pour les replacer dans un contexte paléoenvironnemental et géodynamique. Dans un premier temps, nous nous sommes intéressés aux processus de formation et de préservation des brèches sédimentaires colluviales dans un contexte extensif, en comparant un système récent crétois et un système ancien pyrénéen. Les résultats de terrain, associés à une approche par modélisation analogique, montrent que lorsque les brèches sédimentaires de cône colluvial sont préservées, elles correspondent à des dépôts syntectoniques de bordure de bassins extensifs et peuvent être ainsi considérées comme un indicateur sédimentaire du stade initial de l'extension continentale. Une nouvelle nomenclature est aussi proposée pour les faciès de brèches sédimentaires de cône colluvial typiques des processus de chute de pierre, d'éboulement et de glissement rocheux. Enfin cette première étude a permis de mettre en évidence l'importance d'une phase tectonique extensive au Jurassique supérieur dans les Pyrénées Orientales. Dans un second temps, nous nous sommes intéressés à l'évolution diagenétique et la datation des brèches du flanc sud du synclinal du Bas Agly au NE des Pyrénées. Ces brèches ont été le sujet de nombreuses controverses quant à leur âge, leur genèse et leur contexte paléoenvironnemental. Cette étude nous a permis d’apporter un éclaircissement sur l’évolution tectonique et paléogéographique du domaine NE pyrénéen. Plus largement nous proposons des pistes méthodologiques d’analyse des brèches sédimentaires dans l’optique d’éclaircir leur signification géodynamique. Mots clés : Brèches sédimentaires ; Cône Colluvial ; Diagenèse ; Extension ; Crète ; Pyrénées

cycl'OBS L'infolettre mensuelle