IMG_4753.JPG.jpg

La campagne terrain du projet BIOMHE (2019 - 2022) vient de débuter sur la Zone Atelier Armorique ! L'occasion en est de revenir sur le contexte et les objectifs de ce projet.

La biodiversité des paysages agroforestiers assure de multiples fonctions dont la préservation est un enjeu majeur. Les stratégies de gestion proposées pour les favoriser ciblent souvent le maintien / la plantation de haies agroforestières, ou l'extensification des pratiques agricoles. Les effets de ces stratégies sont bien documentés pour la biodiversité mais ils restent peu appréhendées sous l'angle de la multifonctionnalité. On ignore si ces stratégies induisent des effets de complémentarité sur différentes formes de biodiversité et fonctions attendues dans les paysages. BIOMHE vise à évaluer la complémentarité de l'extensification des pratiques agricoles (Agriculture Biologique AB versus Conventionnelle AC) et des pratiques de maintien / restauration du bocage pour des groupes d’espèces associés à la régulation des bioagresseurs, la pollinisation et la conservation de la biodiversité. Par une approche multi-échelles, BIOMHE hiérarchisera le rôle pour ces espèces (i) des conditions d'habitat fournies par les haies et cultures adjacentes, (ii) de l'intensité des pratiques agricoles, et (iii) des configurations paysagères liées aux haies et pratiques en AB. BIOMHE contribuera à identifier des descripteurs simplifiés de réponse de la biodiversité et de la multifonctionnalité aux facteurs locaux et paysagers dont l’opérationnalité sera éprouvée grâce aux partenariats avec les acteurs de la filière agroforestière.